L'histoire de l'imprimerie

L'histoire de l'imprimerie

Gutenberg et l'aventure de l'imprimerie :

L'imprimerie  s'échelonne sur des milliers d'années, depuis les premières formes d'impression jusqu'à nos jours. Cette histoire comprend les points marquants de l'évolution des formes d'impression, des coûts qui y sont reliés et de l'étendue de la diffusion des œuvres imprimées.

Gutenberg a-t-il inventé l'imprimerie ? On peut se poser la question dans la mesure où, dans plusieurs pays d'Europe, on revendique la paternité de cette invention. Il est vrai qu'à l'époque, au xve siècle, nombreux étaient ceux qui cherchaient un moyen de fabrication mécanique qui permettrait de multiplier rapidement et à moindre coût le nombre d'exemplaires d'un même livre.

râce à l'imprimerie, un nouveau mode de communication des connaissances apparaît : le journalisme. C'est Théophraste Renaudot qui imagine de publier périodiquement un recueil des nouvelles de la cour. Il les destine aux gens qui, n'étant pas à la cour, ne peuvent les apprendre que par ouï-dire. Il invente ainsi en 1631 la Gazette de France. De très nombreux titres vont être créés par la suite.

En 1450, Johannes Got son atelier de Mayence, il met au point le procédé de l’imprimerie : sa presse à bras permet de reproduire, sur papier, la forme de caractères métalliques préalablement encrés.

Le premier livre ainsi imprimé, la Bible a quarante deux lignes, dite Bible de Gutenberg parait en 1454.

Les premières formes de copies de documents sont produites par les copistes, qui reproduisent méthodiquement à la main les ouvrages. Les inventions subséquentes ont pour objectif de faciliter les techniques d'impression.

Plus besoin d’écrire à la main : le gain de temps est phénoménal.

Impression

râce à l'imprimerie, un nouveau mode de communication des connaissances apparaît : le journalisme. C'est Théophraste Renaudot qui imagine de publier périodiquement un recueil des nouvelles de la cour. Il les destine aux gens qui, n'étant pas à la cour, ne peuvent les apprendre que par ouï-dire. Il invente ainsi en 1631 la Gazette de France. De très nombreux titres vont être créés par la suite.

À la fin du xixe siècle, de nouvelles machines accélèrent la composition : la linotype, qui fond chaque ligne d'un seul bloc, puis la monotype, qui fond et assemble les caractères mobiles un par un. Dans les deux cas, le long travail de rangement des caractères après usage est supprimé puisque la machine fond le métal qui sera coulé une nouvelle fois.
Histoire de l'imprimerie
Aujourd'hui, il n'est plus besoin d'aligner des lignes de plomb pour former les pages. Les dernières améliorations viennent de l'ordinateur, qui réalise automatiquement la mise en page, c'est-à-dire la répartition des blancs et la disposition du texte sur la page.
Back to blog